Revue de presse > Seine Estuaire

La publication, la vente, la distribution, l'impression ou la copie non autorisée de cette revue de presse est strictement interdite

AGROALIMENTAIRE

Normandie. Declomesnil et Windsor font table commune

le 28 juillet 2017

Les activités agroalimentaires de la Chambre régionale d'agriculture et celles de l'Institut régionale de la qualité alimentaire (Irqua) vont être absorbées par l'Association régionale des entreprises de l'agroalimentaire (Area), qui compte une cinquantaine d'adhérents. L'Irqua apportera sa marque Gourmandie (bientôt "Normandie"), ses 5 salariés et sa centaine de membres. L'objectif est de "déployer une organisation plus moderne de la filière avec une gouvernance associant amont et aval", explique l'Area. La nouvelle organisation devrait voir le jour en octobre après l'assemblée générale.

La Lettre d'ecoNormandie - p.2

28/07/2017

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Lisieux. Le stationnement payant gagne du terrain

le 28 juillet 2017

Dans le cadre du projet urbain "Lisieux 2025", un nouveau plan de déplacement et de stationnement est mis en place. La société Urbis Park, qui travaille pour le compte de la Ville, a commencé à implanter les horodateurs dans les rues payantes, depuis le 10 juillet. La Ville comptera bientôt 72 nouveaux horodateurs. Le stationnement payant est divisé en 3 sections : rouge (60 centimes par heure, limité à 2 heures maximum) ; orange (50 centimes par heure, limité à 2 heures maximum) et jaune (50 centimes par heure, 1,50 euros pour 5 heures et 2 euros pour 8 heures). Des abonnements sont disponibles à l'Espace Victor Hugo.

L'Eveil de Lisieux - p.10

26/07/2017

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Saint-Romain-de-Colbosc. Opération Fisac : une aide pour les commerçants

le 28 juillet 2017

La communauté de communes Caux Estuaire et l'ensemble des communes membres ayant des commerces sur leur territoire ont déposé un projet pour une opération FISAC. Une aide de 177 208 euros a été attribuée par l'Etat pour cette action collective. Cette aide est principalement destinée à la commune de Saint-Romain-de-Colbosc, qui concentre 90% des commerces de l'intercommunalité. Un comité de pilotage sera mis en place pour gérer les projets et les attributions financières des 54 entreprises concernées par le Fisac. L'aide de la commune sera de 110 000 euros au maximum sur 3 ans. Trois objectifs pour cette opération : renforcer la signalétique commerciale, favoriser l'accessibilité des personnes à mobilité réduite des points de vente, moderniser l'appareil commercial de proximité, développer le marché.

Le Courrier Cauchois - p.23

28/07/2017

DISTRIBUTION

Le Havre. Des ventes satisfaisantes

le 28 juillet 2017

Les résultats des ventes des soldes des boutiques de prêt-à-porter au Havre sont bons pour la majorité d'entre elles. La plupart des commerçants de l'Espace Coty, comme pour ceux qui ont des boutiques indépendantes, considèrent que les festivités des 500 ans "y sont pour quelque chose". Les commerçants s'agacent pourtant sur les soldes présentes toute l'année, notamment les ventes privées.

Paris-Normandie - p.3 - BENUREAU Marie

28/07/2017

ENTREPRISE

Gonfreville-l'Orcher. Avis

le 28 juillet 2017

L'arrêté préfectoral du 11 juillet 2017 modifie des prescriptions applicables à la société Yara France, dans le cadre de ses installations situées à Gonfreville-l'Orcher. Une copie de l'arrêté est disponible à la consultation à la mairie de la commune d'implantation et à la préfecture de Seine Maritime.

Paris-Normandie - p.27

28/07/2017

ENTREPRISE

Honfleur. Avis

le 28 juillet 2017

Par arrêté préfectoral du 30 juin 2017, la société ISB France a été autorisée à exploiter une installation de stockage et de transit de bois ainsi qu'une installation de traitement de bois sur le territoire de la communes d'Honfleur (Zone Portuaire, Terminal de Honfleur, Pôle Quai de Seine). Une copie de l'arrêté est disponible à la consultation en mairie de Honfleur.

Paris-Normandie - p.27

28/07/2017

ENTREPRISE

Le Havre. Bientôt un chantier de maintenance pour la grande plaisance

le 28 juillet 2017

Florence Vareilles vient de créer une société de réparation et de maintenance pour les bateaux de grande plaisance, Le Havre Shipyard. Ancienne cheffe de projet chantier naval, elle a pour ambition d'attirer les bateaux de plaisance de 24 à 120 mètres de long au Havre, ville qu'elle a choisi grâce à sa situation géographique idéale (pas de contraintes de marée, un bon tirant d'eau), des infrastructures adaptées (3 cales sèches) et un réseau de prestataires compétents (équipementiers et sous-traitants dans l'accastillage, l'électricité...). Une autre société, Boatin'France, s'installera également de mois-ci, et proposera des prestations de conseils et de management aux propriétaires de bateaux allant jusqu'à24 mètres.

Ouest-France - np - DESSE Natalie

27/07/2017

ENTREPRISE

Lillebonne. Avis

le 28 juillet 2017

L'arrêté préfectoral du 11 juillet 2017 impose à la société Exxon Mobil Chemical France des prescriptions pour la surveillance pérenne sur les rejets de certaines substances dangereuses dans l'eau pour ses installations situées à Lillebonne. Une copie du document est disponible à la consultation à la mairie de Lillebonne et à la préfecture de Seine Maritime.

Paris-Normandie - p.27

28/07/2017

ENTREPRISE

Normandie. Luc Lesénécal mouille la marinière

le 28 juillet 2017

A la tête des Tricots Saint James, entreprise basée dans la Manche, L Sénécal est également président de la nouvelle association normande des entreprises du patrimoine vivant. Il participera à ce double titre aux « assises du produire en France » organisées à Reims en septembre.

La Lettre d'écoNormandie - p.2

28/07/2017

IMMOBILIER

Projet de logements dans le château de Tancarville : un chantier fantôme

le 28 juillet 2017

Le château de Tancarville, classé Monument Historique, devait être rénové afin de réaliser une vingtaine d'appartement locatifs. Le projet était à la charge d'Immorev, société immobilière de Corrèze placée en liquidation judiciaire en 2015. Aujourd'hui, l'Association des Amis du château n'organise plus de visites ou d'animations sur le site, en raison de parties du château devenues trop dangereuses et de dégradations.

Le Courrier Cauchois - p.7

28/07/2017