Revue de presse > Seine Estuaire

La publication, la vente, la distribution, l'impression ou la copie non autorisée de cette revue de presse est strictement interdite

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Le Havre. Un quai Frissard réinventé

le 8 décembre 2017

Dans le cadre du concours Réinventer la Seine, le groupe Pichet a proposé un projet d'envergure. Baptisé "Les Quais en Seine", l'ensemble immobilier s'intègrera à la place du Magic Mirror, auquel l'adjoint au maire en charge de l'urbanisme F Saint-Martin promet un autre emplacement, entre le futur bâtiment de l'Ecole de Management de Normandie et le bassin Paul Vatine. Il comprendra un bâtiment de 13 étages offrant 44 logements de standing, un autre bâtiment de neuf étages abritera d'une part une résidence étudiante, d'autre part un hôtel 4 étoiles de 85 chambres sous l'enseigne All Suites. Le projet "Les Quais en Seine" s'articule avec d'autres projets : le restaurant universitaire sur barge prévu le long du quai des Antilles ; le projet "Rêver'' proposé par Les Apaches une construction sur l'eau accueillant un hôtel de 44 chambres bassin de l'Eure.

Paris-Normandie - p.2 - MARAINE Marie-Ange

08/12/2017

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Saint-Arnoult. Conseil municipal

le 8 décembre 2017

Avec l'intégration de la commune de Saint-Gatien au sein de la communauté de communes Cœur Côte fleurie, la répartition des délégués intercommunaux a été revue. Saint-Arnoult perd un délégué tout comme Villers-sur-Mer et Tourgéville. Les deux représentants de Saint-Arnoult sont François Pedrono et Claude Bonnet. Un recours contre le permis de construire délivré en juin par la commune à la SCI Fonta Villagia Saint-Arnoult a été déposé devant le tribunal administratif.

Ouest-France - np

08/12/2017

DISTRIBUTION

Lisieux. Elle donne un air de fĂŞte aux commerces de la ville

le 8 décembre 2017

Sophie Langlois, fleuriste au Jardin de Corine rue d’Alençon, a assuré la réalisation des décors des vitrines de ses collègues commerçants. Elle créé un décor en harmonie avec le magasin et la présentation de la vitrine, en s'adaptant aux souhaits de ses clients.

Ouest-France - np

08/12/2017

DISTRIBUTION

Pont-l'Evêque. Aux trésors d’antan va cesser son activité

le 8 décembre 2017

Antiquaire passionné depuis vingt-huit ans, André Prou a pris la décision de fermer sa boutique Aux trésors d’antan, fin décembre. Il s'était installé rue de Vaucelles en 2011.

Ouest-France - np

08/12/2017

ENTREPRISE

De nombreux projets porteurs d'emploi sur le territoire normand

le 8 décembre 2017

Tour d'horizon des investissements d'entreprises récemment annoncés en Normandie. Au Havre, le nouveau bâtiment de l'Ecole de Management de Normandie sera construit quai Frissard et livré en 2019, 24 ,16 M d'euros sont engagés dans le projet. A Port-Jérôme, H2V Product prévoit de construire pour 450 M d'euros une usine de production d'hydrogène par électrolyse de l'eau, une parcelle de 27 hectares a été acquise. A Saint-Vigo d'Ymonville, Lafarge France investit 14,5 M d'euros pour l'usine de broyage (8 M d'euros) et l'aménagement de la carrière (6,5 M d'euros). A Fécamp, Olvea engage 25 M d'euros dans la construction de deux nouvelles lignes de raffinage, le projet nécessite la construction d'un bâtiment (20 M d'euros), l'installation d'équipements de stockage-conditionnement, un laboratoire et une zone de stockage sur le port de Fécamp (5 M d'euros). A Honfleur, 60 millions d'euros ont été investis dans la première tranche du Honfleur Normandy Outlet, une deuxième tranche est prévue à l'horizon 2019-2020 (6 000 m2).

Le Journal des Entreprises de Normandie - pp.12-16

01/11/2017

ENTREPRISE

Le Havre. Le président de Panhard préfère l'A13 à l'A1

le 8 décembre 2017

Le président de Panhard est revenu sur ses projets sur la zone industrialo-portuaire et à Port-Jérôme (300 000 m2 d'entrepôts logistiques à développer). Si les projets aboutissent, la capacité du parc logistique sera augmentée de 15%. Pour C Bouthors « Tous les critères objectifs que recherchent les opérateurs pour toucher le deuxième bassin de consommation européen plaident en faveur de l'estuaire où il est possible de faire plus rapide et moins cher. Il n'y a donc plus aucune raison pour que tout le trafic passe au Nord sans compter que l'A13 est beaucoup moins congestionnée que l'A1 ».

La Lettre d'Ă©coNormandie - p.2

08/12/2017

ENTREPRISE

Les 500 premières entreprises de Seine-Maritime

le 8 décembre 2017

Le palmarès proposé classe les entreprises de Seine-Maritime selon leur chiffre d'affaires 2016 (classement arrêté au 15 septembre 2017). Dans le top 500 des chiffres d'affaires, Sidel occupe le 7e rang devant SPB (16e), Négoce de Normandie (Point P, 17e), Oril Industrie (18e). Sidel occupe la 1ere place du Top Export (50 entreprises au total) devant Sogedial exploitation (5e), Arlanxed Elastomères France (7e), Dresser-Rand (8e), Sealogis (10e).

Le Journal des Entreprises de Normandie - pp.17-29

01/11/2017

ENTREPRISE

Normandie. Le chant du coq bleu

le 8 décembre 2017

La Normandie French Fab déclinaison régionale du nouveau label imaginé par N Dufourcq patron de BPI, pour "glamouriser" l'image de l'industrie et inciter les entrepreneurs à miser sur le collectif à l'international, sera lancée le 9 février.

La Lettre d'Ă©coNormandie - p.2

08/12/2017

ENTREPRISE

Port-Jérôme-sur-Seine. Hydrogène vert : Alain Samson prêt à casser sa tirelire

le 8 décembre 2017

Alain Samson président du groupe de transport Malherbe (Caen) et son associé Lucien Mallet fondateur d'Eole Res sont prêts à investir 100 M d'euros pour leur projet d'usine de production d'hydrogène décarbonée, un projet évalué à 500 M d'euros. Leur société H2V Product est en passe d'acquérir 27 hectares à Port-Jérôme auprès de Caux Vallée de Seine. Ils espèrent un permis de construire pour 2019.

La Lettre d'Ă©coNormandie - p.2

08/12/2017

ENVIRONNEMENT

Caux Vallée de Seine. Le web au secours des déchets

le 8 décembre 2017

A l'occasion du premier Hackathon organisé par CVS, un projet de traitement web des déchets inertes a été primé. Antoine Bignon est à l'origine de l'idée. Il rappelle que deux projets d'envergure, le chantier du Grand Paris Expess et la mise en application en droit français, à l'horizon 2020, d'une directive européenne demandant aux pays de recycler 70 % des matériaux non dangereux, vont accroître les volumes à traiter.

Paris-Normandie - p.14 - GRADEAU Olivier

08/12/2017