Revue de presse > Seine Estuaire

La publication, la vente, la distribution, l'impression ou la copie non autorisée de cette revue de presse est strictement interdite

VIE DES ENTREPRISES

Bretteville-du-Grand-Caux. La chasse au gaspillage 2.0

le 19 février 2018

A l'automne dernier, la société Benoist Lair s'est inscrite sur une application mobile anti-gaspillage Too good to go. Une petite révolution pour ce grossiste en produits frais qui ne travaille qu'avec des professionnels. Bruno Croquison directeur de l'entreprise explique le principe : chaque jour, les produits destinés à être jetés sont proposés sur l'application où se font les transactions, les paniers sont distribués entre 16 et 17 heures devant l'entreprise. "On distribue une centaine de paniers par mois. (...) Certains utilisateurs sont prêts à faire une vingtaine de kilomètres pour venir chercher la marchandise.(...)".

Le Courrier Cauchois - p.7

16/02/2018

VIE DES ENTREPRISES

Fécamp. Créer sa boîte autour d'un café

le 19 février 2018

Une matinée par trimestre à La Frégate à Fécamp, des spécialistes de la création d'entreprises se tiennent à l'écoute de tous ceux qui souhaitent se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat. La caisse régionale du Crédit Agricole et ses différents partenaires locaux (Pôle Emploi, CCI Seine-Estuaire, Ordre des avocats du barreau du Havre, Ordre des experts-comptables de Normandie, Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-Maritime) ont signé une convention de partenariat.

Le Courrier Cauchois - p.13

16/02/2018

VIE DES ENTREPRISES

Normandie. Le 31 mai des affaires

le 19 février 2018

Organisée par les CCI de Normandie, la 16 e édition des Rendez-vous d’affaires de Normandie se déroulera le 31 mai au Centre International de Deauville. 300 entreprises, en moyenne, participent à cette opération chaque année, 2 500 rendez-vous sont organisés sur la journée.

Paris-Normandie - p.14

19/02/2018

VIE DES ENTREPRISES

Normandie. Le succès du sauvetage des entreprises avec un dispositif innovant

le 19 février 2018

Quinze mois après son lancement par la Région Normandie, le bilan d’Arme affiche « 370 entreprises sauvées avec 5 600 salariés qui ont évité le chômage. 95,9% d’entre elles sont encore en vie et se développent.». Jeudi, le président H Morin visitait l'entreprise I-Metal (ex-Débris) à Saint-Laurent-de-Brèvedent (76). En difficultés, Debris a été reprise en novembre 2016 « Ce dispositif a été important dans notre choix de reprendre la société » explique Denis Leyauté l'un des trois repreneurs.

ouest-france.fr - np - DESSE Natalie

18/02/2018

VIE LOCALE

Gruchet-Le-Valasse. Cinq initiatives récompensées

le 19 février 2018

L'Office de tourisme Caux vallée de Seine a lancé, l'an passé, les Trophées du tourisme normand dans le but de mettre en valeur les prestataires locaux qui mènent des actions en faveur d'un accueil de qualité. Les lauréats : Lucie Léger, céramiste à Anquetierville (trophée du développement durable), François-Xavier Craquelin (trophée de la gastronomie), Jean-Michel Leleu, président de l'association du Radicatrail de Lillebonne (trophée de la communication), Chantal et Jacques Langlois (trophée du développement durable), Vincent Langlois (trophée de l'animation du territoire).

Le Courrier Cauchois - p.14

16/02/2018

VIE LOCALE

Le Havre. Ils sont fiers de leur gazette !

le 19 février 2018

L’Association des professionnels George-V / Palais de justice / Chillou (GPC) a tenu son assemblée générale au restaurant La Suite, en présence de trois élus parmi lesquels Laurence Besancenot adjointe au maire en charge au commerce. Pascal Beaurain, le président, s’est réjoui de la hausse de l’effectif de l’association, passé à soixante-dix-sept membres. V Leobilla secrétaire générale revenait sur les animations de 2017 et soulignait le succès rencontré par La Gazette. Une représentante des Ambassadeurs du commerce (CCI) a rappelé ce que cette structure propose à ses adhérents et indiqué qu’en 2018, les membres de l’association GPC seront informés sur « les événements fédérateurs ».

Paris-Normandie - p.7

17/02/2018

VIE LOCALE

Lillebonne-FĂ©camp. Le voyagiste tient son Salon

le 19 février 2018

Tous les deux ans, la société Hangard Voyages a pris l'habitude de réunir ses plus fidèles clients au cœur d'un site emblématique le temps d'une journée consacrée à la découverte et à la promotion touristique. Cette année, la réunion était organisée au Musée des Pêcheries à Fécamp. 370 responsables de groupes, représentant des comités d'entreprise ou des associations, sont arrivés sur place par vagues successives.

Le Courrier Cauchois - p.21

16/02/2018

VIE LOCALE

Notre-Dame-de-Gravenchon. Julien Renault prêt à relever le défi

le 19 février 2018

Commerçant en centre-ville, Julien Renault est candidat à la présidence de l'association Gravenchon dynamique commerce qui aura lieu le 27 février. Il est installé comme opticien depuis 13 ans. "Ma priorité en cas d'élection sera de rassembler".

Le Courrier Cauchois - p.22 - THOMIRE CĂ©dric

16/02/2018

VIE LOCALE

Nouvelles enseignes Ă  Honfleur

le 19 février 2018

Officiellement, la fréquentation des deux premiers mois de l’année sera chiffrée après les soldes d’hiver, qui prennent fin demain. Pour autant, Corinne Wortmann évoquait il y a quelques jours « un flux de visiteurs un peu plus mitigé sur le mois de janvier », elle note une fréquentation plus importante le week-end « 50 à 60% de plus qu’en semaine.». Quatre nouvelles enseignes de prêt à porter sont attendues ce printemps : Classic All Blacks, déjà présent avec une boutique éphémère depuis Noël, IKKS (sur 250 m2), Billalong (180 m2, vêtements de glisse et d'équipements de surf), le nom de la quatrième enseigne sera dévoilé après la signature définitive. Au total, le centre aura atteint la barre des 30 boutiques avec ces ouvertures.

Paris-Normandie - p.35 - URSET Marie-Christine

19/02/2018

VIE LOCALE

Saint-LĂ©onard-Ypreville-Biville. Le menu change, les clients aussi

le 19 février 2018

Les restaurants de bord de route, ni en centre-ville, ni en zone commerciale, évoluent en fonction de leur fréquentation. A Saint-Léonard, Johanna Andringa est propriétaire de l'Auberge Rouge depuis 2000. Elle a fermé la salle de restaurant en juin 2017 et continue à exploiter l'hôtel. A Ypreville-Biville, Christine et Bruce Catt restaurent l'ancienne auberge du village avec le projet d'une réouverture.

Le Courrier Cauchois - p.5 - NANCEL Marylise

16/02/2018